Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 mars 2016 4 10 /03 /mars /2016 14:52
Hommage à Suzanne Jarige
Hommage à Suzanne Jarige

La Compagnie Théâtrale EL HOGAR a présenté le samedi 12 mars 2016, un hommage à Suzanne Jarige. À travers la lecture des poèmes et chansons de l’auteur de « À l’ombre du cerisier », le public a pu apprécier la finesse, la sensibilité et la fantaisie que l’auteure a voulu souligner dans son œuvre poétique. Le Club des Poètes de l’Adour dont elle était un membre actif et fidèle, a participé à cet hommage par l’interprétation de quelques-uns de ces textes marquant comme « Promenade », « Fantaisie » ou « Marée noire ».

23 janvier 2016 6 23 /01 /janvier /2016 13:05

Les mots d’en bas, les mots d’en haut et du milieu,

Ne sont que mots et non pensées, c’est bien dommage.

Penser un mot, le prononcer, c’est audacieux,

Mais le penser, mutin, et le garder en gage.

 

 

En gage de pensée juste. De par en haut

Éclairée d’en dedans, afin qu’elle ravisse

L’écume de nos jours, notre commun propos

Tout à son impudent et triste bénéfice.

 

 

Les voix d’en haut sont bonnes. Elles disent l’authentique,

Guidées par la conscience comme des friandises,

Picorées à l’envi, secrètes et mystiques

 

 

Les voix du cœur pardi, sont comme gourmandises.

Les voix d’en bas ne sont que pensées maléfiques

Et inondent pourtant nos ondes cathodiques.

 

Jean-Charles Theillac

31 décembre 2015 4 31 /12 /décembre /2015 13:21

Quelques cris étouffés, des sanglots, puis plus rien.

Que des larmes d’yeux clos, mi-clos, dans l’intime

Horrifiés du chaos et du Cri parisien

Des radios, des télés, des appels aux victimes.

 

Tous avaient eu des vœux, hypocrites ou sincères,

Candides ou amicaux, mais le feu jaillissant

A détruit vies, amours, Casher, Charlie, concert.

Eux, plongés dans l’enfer des abîmes et du sang

 

N’en sont pas revenus. Mais d’où ils sont déjà,

Ils montrent la Lumière de leurs êtres vêtus.

Elle inonde, elle emplit leur univers ténu.

 

Ô nos âmes amies, Ô nos Frères d’au-delà,

Restez à nos côtés, allumez nos chemins,

Protégez nos enfants pour un meilleur demain.

 

Jean-Charles Theillac

6 décembre 2015 7 06 /12 /décembre /2015 23:03
31 octobre 2015 6 31 /10 /octobre /2015 20:43
Au jardin des Mots
16 mars 2015 1 16 /03 /mars /2015 22:05
3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 10:31

Le Club des Poètes de l'Adour a présenté ses vœux au public jeudi 29 janvier dernier à la "Maison pour tous" d'Anglet.

3 février 2015 2 03 /02 /février /2015 10:25

à
Frédéric Boisseau, agent d'entretien,
Franck Brinsolaro, brigadier au service de la protection,
Jean Cabut, dit Cabu, dessinateur,
Elsa Cayat, psychanalyste et chroniqueuse,
Stéphane Charbonnier, dit Charb, dessinateur,
Philippe Honoré, dit Honoré, dessinateur,
Bernard Maris, économiste et chroniqueur,
Ahmed Merabet, agent de police,
Mustapha Ourrad, correcteur,
Michel Renaud, ancien directeur de cabinet du maire de Clermont,
Bernard Verlhac, dit Tignous, dessinateur,
Georges Wolinski, dessinateur,
Clarissa Jean-Philippe
Yohann Cohen,
Yoav Hattab,
Philippe Braham,
François Michel Saada.


Écris,
contre les vitres où pleure mon pays,
écris contre les peurs où coule ma planète,
écris comme respire une foule muette,
écris sans un mot qui puisse dire
l'horreur et la pitié,
la fureur des bêtes !

Écris et que s'envolent nos feuilles
en bouquets, en comètes.
Écris comme jaillit le sang
dans nos veines sans fin !

Écris, à corps, à cri,
la lumière si douce
de vos regards partis !
Écris, retiens encore un peu
l'illusion de vos vaillantes farces !

Écris comme on penche le cœur
aux premiers pas du tout premier enfant,
comme ils donnaient la main
à notre esprit aveugle!

Écris et chasse les nuages
de ton sceau, de ta plume !
Échouée en ta langue,
ton radeau de douceur
Écris sur ta Babel désertée!
Écris en chaque mot
une balle frappée
au fronton des tendresses !

Écris comme un chant disparu
tissé par nos voix...confondues !

Écris l'éclat de rire à l'encre des mémoires
le long du fleuve amer où rêvent les bouffons.
De leur mort est venue une marée d'étreintes!

Écris et que ne sonne, plus jamais,
le glas de la raison !

Écris, écris après le noir chagrin,
après les cris de l'explosion,
écris les larmes rouges, écris les fleuves bleus,
et cueille une pluie de crayons
à dessiner le ciel aux couleurs d'arc-en-miel.


Écris, écris, lis, et pétris le pain de cette vie !

8 janvier 2015.

Anne Fruchon

13 novembre 2014 4 13 /11 /novembre /2014 17:21
Le monologue de la main gauche

Celle que l’on voit peu, partenaire oubliée,

C’est moi, je me présente, main gauche de droitier.

Pourtant dans son enfance, je savais faire front,

Tout autant que ma sœur, je tenais biberons,

Petits verres, couverts ou peluches bien douces.


Et un beau jour, voilà, je ne fus que rescousse

En brandissant le pain ou alors la fourchette,

Pendant que, triomphante, l’on voyait ma sœurette,

D’un geste compétent, découper le jambon.

Heureusement pour moi, comme bien des garçons,

Le prénommé Félix, notre propriétaire,

Etait un fanatique d’un jeu à ras de terre

D’où nous étions exclues, si ce n’est pour les touches.

Je n’étais plus alors pauvre sainte Nitouche.

Mais l’école, pour moi, c’était parfois l’enfer :

Couchée sur le cahier, je la regardais faire,

La droite, actionnant le porte-plume en bois

Et puis me le confiant pour lever vite un doigt.


L’adolescence, enfin, mit en scène l’amour :

Ainsi, réconciliées, nous pûmes tour à tour

Caresser d’autres mains et des académies

Dévoilées, pour Félix, par de bonnes amies.

Et puis vint le grand jour, fin du marivaudage,

Où je reçus la bague, celle du mariage.

Pour ma sœur, ce jour-là, je devins importante,

Je portais un anneau qui scellait une entente.


Trois enfants en quatre ans, j’eus de l’activité,

De quoi atténuer notre rivalité,

Qui pourtant, au travail, n’avait jamais cessé :

Félix, l’instituteur, me laisse effacer

Les écrits que ma sœur toujours calligraphie

Et tenir la baguette pour la géographie.

Mais l’amour qui perdure, malgré les aléas,

Nous convoque les deux encore à des ébats

Et cela nous rapproche ; ainsi ma jalousie

De ses griefs anciens semble être dessaisie,

D’autant plus qu’aujourd’hui Félix est retraité

Et s’il lui reste encore quelques activités,

Pour nous deux, je dois dire que la vie est plus douce

Et nous avons le temps de nous tourner les pouces.

Félix Parvole

10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 10:24

Quand arrive sur l'assiette
un de ces mets de choix
d'abord c'est l'œil qui voit
il n'en perd pas une miette.

L'arrangement des formes
le subtil des couleurs
sont déjà un bonheur
qui, le palais, transforme.


Ça y est, il est prêt
pour sentir les parfums
qui aiguisent la faim
et révèlent des secrets.


On en vient à goûter
d'une fourchette sûre
ces fruits de la nature
par petites bouchées.


Elles fondent sur nos papilles
diffusent leurs senteurs
s'épanouissent comme une fleur
que les saveurs habillent.


Ces saveurs persistent
et une gorgée de vin
vient compléter à point
ce plaisir qui insiste.


Voilà, je crois avoir
avec ces quelques vers
des mets, dit la prière
et maintenant...à boire !


Marguerite Domange
14/09/2014

Amis poètes

VOUS AIMEZ les mots, les textes ; lire, écrire, écouter, dire…
Partager des moments hors du commun, hors des routines journalières.
VOUS SOUHAITEZ que l’état d’esprit poétique soit plus présent dans nos vies matérialistes…
Nous vous attendons au Club des Poètes de l’Adour. Plus de quarante années d’inspiration…
VOUS POURREZ APPRECIER notre Volonté de porter la Poésie de notre temps à tous les publics, dans toute la région. Nos réunions mensuelles conviviales, vivantes, encourageantes.
Nos ateliers d’enrichissement et de progression personnelle. Nos interventions en public (pour ceux qui le souhaitent).
La diversité de nos sensibilités et de nos propres textes.
L’ouverture à d’autres formes d’esprit poétique. Nos éditions régulières de recueils.
Ce blog a reçu 5 680 visiteurs qui ont consulté 17 736 pages vues
Merci à tous

Prochainement

Calendrier  2016

 

1er trimestre 2016 :

 

☼ Dimanche 24 janvier – 15 h / 18 h - lectures – chez...

☼ Dimanche 21 février – 15 h / 18 h - lectures – chez...

☼ Dimanche 20 mars – 15 h / 18 h - lectures – chez...

Samedi 12 mars à 18h salle Zingaro aux ECURIES de BAROJA

Hommage à Suzanne JARIGE :

"à l'ombre du cerisier" avec la participation des Poètes de l'Adour

2ème trimestre 2016 :

Samedi 2 avril 2016 à 20h30
salle Zingaro Ecuries de Baroja
VOYAGES
de Marguerite DOMANGE
(penser à réserver)

☼ Dimanche 17 avril – 15 h / 18 h - lectures – chez...

☼ Dimanche 22 mai – 15 h / 18 h - lectures – chez...

☼ Dimanche 19 juin – 15 h / 18 h - lectures – chez Marguerite à Capbreton

Poétiquement vôtre,

Marguerite

Des liens amis

Les Amis d'Arnaga
MVC Bayonne Centre-Ville
Chez Muse (pour les amoureux de la chanson française)
Blogalité